mardi 25 septembre 2007

Après la presse gratuite, la presse quasi gratuite

Exemple de bimédia :

«Facile à acheter et à lire» (dixit son slogan), tout en couleurs, des photos à gogo, des textes courts : basé à Madrid, Público se veut en prise avec son temps, et s’annonce ­d’emblée bimédia, accordant autant d’impor­tance à la version web qu’au papier.

...le nouveau quotidien espagnol s’engouffre dans une formule à la fois inédite et bâtarde. A 50 centimes d’euro, il se différencie des gratuits, mais casse les prix des payants, deux fois plus chers...

pour lire la suite sur Liberation.fr

ou l'article du site de RFI

5 commentaires:

Anonyme a dit…

Si c'est un quotidien espagnol, pourquoi est l'image en portugais?

Anonyme a dit…

ça veut dire quoi "pourquoi est l'image en portugais?"

Anonyme a dit…

l'image attaché à l'article!!!:-) ... c portugais... c simple..
espagnol et portugais sont 2 langues différentes ;-)

Rédaction a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Anonyme a dit…

alors ?