vendredi 24 novembre 2006

L’ère des « journaux intelligents » grâce au téléphone mobile :le QR-Code et la RFID

Avec la possibilité de lire les “Quick Response Code” avec un téléphone portable doté d’un appareil photo, il semble que les journaux et les magazines soient en passe de gagner une interactivité avec leur lecteur qui leur était à ce jour interdite.

Ainsi, le code QR est un code-barres en 2 dimensions (code matrice) pouvant stocker jusqu'à 7089 caractères numériques, 4296 caractères alphanumériques ou 2953 octets. Imprimé à la suite d’un article ou d’une publicité, le lecteur peut ainsi facilement recevoir tout type d’information texte / son / vidéo associés au contenu offert par le journal. Cette technologie peut être mise en place par l’éditeur lui même mais aussi par l’annonceur dans les pages de publicités qu’il fournira à l’impression. En même temps se développe la Radio Frequence IdentificationRFID, qui permet non plus le simple renvoi d’information mais une identification précise du lecteur avec notamment des applications liées à l’achat (abonnement du journal ou du magazine à l’unité, achat de produits ou services à faibles coûts). "A l'horizon 2010 il est fort probable que l'on dispose de puces RFID organiques imprimables capables de contenir un code EPC Gen2 à des coûts inférieurs à 8 cents d’euros" nous confie Michel Rousseau, expert en RFID.

Comment la presse, éditeurs et annonceurs confondus, accueillent et intégrent ces nouvelles technologies dans leur stratégie de fidélisation, conquête ou reconquête de leur lectorat, quels sont et quels pourront être les usages d’un lectorat équipés de téléphones QR Code (à ce jour téléchargeable gratuitement). Moins de 5 % des téléphones cellulaires du monde seront équipés de puces RFID d’ici 2007, selon ABI Research mais l’industrie prévoit que ce chiffre atteindra une proportion de 30 % d’ici 2011. Il est probable que ces deux technologies, le QR Code et la RFID, cohabiteront plus qu’elles ne se feront concurrence suivant leurs avantages et inconvénients respectifs. Très développé au Japon et aux Etats-Unis, le QR code se développe plus lentement en Europe. Quels types de services sont et seront proposés aux lecteurs de la presse papier ? Les éditeurs trouveront-ils un nouveau souffle dans ces technologies ? La presse papier sera-t-elle un des objets parmi « l’Internet of things » de demain ?
Ce blog elargit dorenavant son champs d’étude afin de mettre en lumière ces technologies qui rendent une édition papier interactive grâce au téléphone mobile augurant «l’ère des journaux intelligents ».

1 commentaire:

Roger a dit…

Bon example d'utilisation du QR Code chez Kerrang.

Voir Kerrang's QR Code

Voir aussi:
Kaywa Reader
Feed2Mobile.kaywa.com